Mélanie Gobet

i'm a loner

Descrizione del progetto
Descrizione del progetto disponibile solo in francese:

« Moi aussi, quand j’ai entendu parler pour la première fois des looners, j’ai souri. J’ai même franchement rigolé.

Et puis, une fois la surprise passée, j’ai analysé. Au début, discrètement, j’ai observé cette communauté de fétichistes de ballons. J’ai vu ma malice se transformer en intérêt, puis en fascination, et carrément en obsession.

C’est cette possibilité de créer du volume à partir d’un objet plat, de manipuler la matière, de la distordre, de la sentir s’affaisser, de la faire grincer et d’y enfoncer les doigts. L’euphorie de voir les reflets changer, les couleurs se muer, de voir l’objet prendre de la hauteur et de le voir retomber dans un rapport doux à la gravité. Vous verrez… looners ou non, on a tous·x·tes un penchant pour les ballons. »

Mélanie Gobet (*1988) vit et travaille à Fribourg. Active dans les champs de la danse contemporaine et de la performance, elle expérimente des pratiques performatives contemplatives à la lisière des genres, principalement dans des contextes hors-scène et in situ. Dans son travail, elle place la relation du corps et du matériau au centre de ses recherches. Ses sujets de prédilection sont la sérialité, la répétition, la rigueur mathématique et le rituel ainsi que l’écriture du geste et la partition.
Mélanie Gobet a bénéficié en 2019 de deux résidences accordées par l’Etat et la Ville de Fribourg, l’une à Berlin, l’autre à Buenos Aires. Dans le cadre de cet exil artistique, elle s’astreint à une curieuse activité quotidienne inspirée par l’une de ses créations : elle gonfle des baudruches, les fait éclater sous la pression et poste ses vidéos sur les réseaux sociaux. Surprise : elle rencontre le succès auprès d’une communauté de fétichistes du ballon appelés looners, qui font du blow to pop (b2p) leur religion et de Mélanie leur b2p queen. Fascinée par ce rapport absurde à l’objet, teinté de sensualité, de déviance et de voyeurisme, elle en fait la thématique de sa première performance au long format.

Collaborateur·rice·s

Jade Albasini - Performance

Sarah Bucher - Performance

Frank Bongni - Son