Olivia Ronzani

io attraverso lei

Description du projet

Lors d'un nettoyage de printemps dans la maison de son enfance, Olivia retrouve la boîte à couture de sa nonna. Elle en avait hérité 20 ans auparavant, après son décès. Il est de coutume, au sein des familles, que les femmes héritent de ces boîtes de leur grand-mêre et Olivia est la seule petite-fille de la sienne. L’héritage de cet objet a donc réaffirmé son genre.
Quelle était la valeur symbolique de cette boîte à couture pour sa nonna, et pour elle? En s'appuyant sur la biographie de sa grand-mère - une chapelière, mère et italienne de deuxième génération en Suisse - Olivia se lance sur ses traces et se pose des questions sur sa propre identité.

Avec la boîte à couture, la projection d'enregistrements vidéo privés datant des années 40 et 50, ainsi que des enregistrements vidéo en direct et des mouvements physiques, Olivia explore la fragilité des souvenirs, les siens et ceux des autres. Ce faisant, elle s'interroge sur la pratique culturelle qui consiste à garder les objets d'une personne décédée, sur le plaisir d’entretenir un état nostalgique en imaginant leur vie, et sur la mesure dans laquelle le souvenir est aussi une expérience physique. Il en résulte une pièce entre stratification poétique et table d'opération archéologique pour tou.te.s celleux qui se perdent de temps en temps dans leurs propres souvenirs et ceux des autres, et qui se demandent pourquoi iels ont toujours la robe de mariée de leur grand-mère alors qu'iels ont décidé depuis longtemps de ne jamais se marier.

Après une année de propédeutique photographique à l'écal de Renens, Olivia Ronzani a décidé de se rapprocher de son corps comme moyen d'expression, médium artistique et espace de négociation. En 2017, elle a obtenu un bachelor en théâtre physique à l'Accademia Teatro Dimitri. Auparavant, elle a été comédienne au «junges theater basel», où elle dirige aujourd'hui un cours de théâtre pour adolescents. En 2017, elle a remporté le concours de théâtre de mouvement du Pour-cent culturel Migros. Le travail artistique d'Olivia Ronzani se situe à la croisée de la danse, du théâtre et de la performance et collabore avec plusieurs artistes. Depuis 2018, elle mène des recherches sur l'interaction entre le son et le mouvement avec l'artiste sonore Lukas Stäuble. Dans « io attraverso lei », elle explore également le rapport entre la vidéo et le corps, en collaboration avec Robin Nidecker.

Concept, performance : Olivia Ronzani (*1994)
Vidéo, projection mapping : Robin Nidecker (*1992)
son : Lukas Stäuble (*1993)
collaboration artistique : Camilla Parini (*1984)
collaboration artistique : Anna Renner (*1994)
scène, costumes : Kim Zumstein (*1989)
Lumière, technique : Pina Schläpfer (*1990)
direction de production : Luisa Cadonau (*1992)
produit par Landholz Productions
en coproduction avec le Roxy Birsfelden