Annina Polivka

SCHUB

Description du projet

La performance solo SCHUB voit Annina Polivka évoluer dans un monde qui se désagrège et examiner les conséquences d’une poussée – un phénomène physique et psychique qui modifie la façon dont un individu se meut et est mu – dans la vie quotidienne.

Chacun a ses propres routines matinales, qui se ressemblent toutes d’une certaine façon, mais sont pourtant rendues personnelles par la sphère privée et les attentes et mouvements individuels. Somnoler quelques minutes de plus, boire son café, se demander ce qu’on va mettre, se laver ou lire – chacun vit les premières minutes de la journée seul, dans son monde intime et protégé. Mais le côté routinier de ces processus est aussi révélateur du fonctionnement ou des défaillances de nos corps. Sommes-nous seulement en mesure de nous lever? Dans une société assujettie à des structures capitalistes, les routines du matin sont presque une nécessité pour se préparer à sa journée en tant que personne publique, prendre du temps pour soi et être attentif à ses propres besoins. Ici, la performance étudie la lutte d’un individu qui, à la suite d’une poussée, n’est plus totalement apte à fonctionner en société. Comment agit une personne qui se réveille avec un corps lourd comme du plomb

Une poussée est un état physique qui diffère de la «normale» et a le pouvoir d’interrompre, de briser et de bouleverser les processus quotidiens. Elle arrache le corps à la routine et le propulse vers un nouvel état qui fait vaciller le rituel matinal. À quoi ressemble un matin lorsqu’une poussée met les habitudes sens dessus dessous et amorce une réaction en chaîne? Quelles en sont les conséquences et comment notre société réagit-elle lorsque notre monde est bousculé et distordu? Comment le corps se comporte-t-il dans ce nouveau monde soumis à des règles différentes? La quête de la représentation corporelle, du vécu psychique et physique pendant la poussée est au centre de l’étude.

SCHUB est un spectacle de danse musical à la recherche des mouvements intimes qui meuvent le corps à travers le quotidien. Annina Polivka s’approche des limites des gestes et actes de tous les jours et crée ainsi un nouveau quotidien, qui distord les perceptions et s’affranchit de la temporalité.

Les spectacles de l’actrice Annina Polivka se situent à mi-chemin entre la danse et le théâtre. Les limites du corps, que ce soit au niveau physique ou de la technique d’expression, lui servent de point de départ pour l’étude et l’élaboration de son matériel. Elle soulève la question de ce que représente un seul corps et de la manière dont il peut aborder les questions de société actuelles. SCHUB, sa première œuvre personnelle, est le fruit de sa collaboration avec la musicienne Franziska Brücker, la dramaturge et artiste indépendante Magda Drozd, le cinéaste Felix Hergert, ainsi que la scénographe Annatina Huwiler.

No items found.
No items found.