Entrailles

Blocs Erratiques

Description du projet

«Blocs Erratiques» est une pièce mêlant danse et installations artistiques. Elle s'inscrit dans un registre s'apparentant à la genèse. Dans ce lieu d’origine, le.la spectateur.rice serait témoin et acteur.rice des différentes étapes de l’évolution de l’Humain et de son environnement. La pièce porte un regard sur cette relation en fonction du contexte économique, sociétal et écologique.

Venant de l’univers du Krump, la danseuse Mamu Tshi (Amandine Ngindu) puise son énergie dans la force vitale, dans une expression autant percutante qu'exaltante. Cette force, aussi appelée Nza dans l’animisme bantou, se traduit par des états animés tantôt époustouflants, tantôt intimidants.

Ces mouvements prennent vie dans une installation autour de la terre, dans sa substance et ses couleurs. L'artiste plastique, Marie Griesmar, s’interroge sur la place de la nature, et de l’individu dans notre société. Ainsi la collaboration entre les deux artistes met l'oeuvre au centre de cette discussion des plus actuelles.

Mamu Tshi (1991) est une artiste scénique autodidacte d’origine congolaise résidant et travaillant à Lausanne. De nature très sensible, c’est vers la danse urbaine qu’Amandine Ngindu alias Mamu Tshi a pu s’exprimer dès l’âge de 17 ans. Elle finira par choisir le Krump, danse brute intense et libératrice visant un perpétuel dépassement de soi. Ayant fait ses preuves dans son domaine, elle est aujourd’hui classée dans les 4 meilleures danseuses mondiales dans la catégorie «Krump». Forte de ces expériences dans la scène underground, elle crée plusieurs petites pièces courtes autour de la force vitale et la conscience animée.

Chorégraphie et interprétation: Amandine Ngindu, alias Mamu Tshi (*1991)
Scénographie: Marie Griesmar (*1992)
Musique: Juline Michel, alias Ka(ra)mi (à confirmer)
Costumes: Susanne Fischer (à confirmer)
Mise en scène / dramaturgie / son / lumière: collaboration avec le Théâtre Sévelin 36, Lausanne

No items found.
No items found.