Le BlackPoolClub

Noise Annoys

Description du projet

Mise en scène : Lucile Carré  

Jeu : Géraldine Dupla, Julien Jacquérioz et Nicolas Müller.

Librement inspiré de l’autobiographie Haçienda, la meilleure façon de couler un club de Peter Hook, Noise Annoys retracera l’histoire de la salle de concert et discothèque « FAC 51-Haçienda », épicentre de la culture electro-rave de Manchester dans les années 80 et 90. Or, il ne s’agira pas de reconstituer l’Haçienda briques par briques, ni de refaire la fête coûte que coûte mais de prendre cette histoire pour interroger une certaine idée de la nostalgie. L’Haçienda que l’on connaît ici est celle qui a jaillit des souvenirs de Peter Hook. Il faudra l’accompagner dans une rêverie où entouré de ses fantômes, le musicien et co-propriétaire du club liquidera sa mémoire et nous donnera à voir une utopie, c’est à dire une prise de risques qui vire au cauchemar et une revendication de l’espace de la nuit comme espace de liberté et de plaisir. 

Comment désamorcer la nostalgie ? Comment évacuer la douleur ? À travers la forme scénique du collage, nous proposerons de lier le passé et le présent dans un même dialogue, de prendre les souvenirs les plus flous pour des réalités et d’écraser la vérité à la lumière de la légende. Avec Noise Annoys, nous tenterons de développer une notion de la nostalgie qui ne serait associée ni à l’échec ni au deuil mais qui offrirait la promesse d’un futur possible.

La compagnie Le BlackPoolClub a été fondée en 2015 par Lucile Carré à sa sortie de la Manufacture HETSR en section mise en scène. C’est un hommage à la station balnéaire de Blackpool, ville au charme étrange, tombée en décrépitude mais conservant fièrement un curieux mélange de trash et de kitsch. La musique populaire est le point d’impulsion de chaque projet, que ce soit la saturation sonore de Motörhead pour aborder Ubu Roi d’Alfred Jarry (projet d’école), le sample et la répétition dans Holy Are You, spectacle sur la rupture amoureuse, (spectacle de sortie et première production) ou bien ici pour Noise Annoys qui raconte à sa manière la fondation d’un club.

No items found.
No items found.