Speedbelt

Ein vollkommener Dreiviertelkreis

Description du projet

Un projet interdisciplinaire dans le cadre duquel une chanteuse, deux actrices et une vidéaste cherchent un langage commun pour ouvrir des espaces de réflexion à d’autres niveaux que la lecture quotidienne du journal.


Dans «HeimWelt», Elfriede Jelinek remet en question la notion de patrie et d’identité fondée sur l’origine en montrant comment le contexte politique se reflète dans la vie personnelle et en créant des personnages et des images représentatifs des processus de l’inconscient collectif. Les demandeurs d’asile déboutés sont contraints de quitter la Suisse, peu importe qu’ils y aient vécu, travaillé et payé des impôts pendant de nombreuses années ou même fondé une famille. S’ils refusent de se laisser emmener, ils sont menottés et embarqués de force dans l’avion – conséquences de la votation de 1994 sur la loi sur l’usage de la contrainte. À cet égard, le documentaire «Vol spécial» de Fernand Melgar révèle des réalités de la procédure d’expulsion en Suisse rarement évoquées publiquement. Sur la base de «Totenauberg» d’Elfriede Jelinek et de matériel documentaire sur ladite procédure, Speedbelt échafaude des scénarios concernant les conséquences possibles de notre participation et de notre comportement politiques sur la question actuelle des réfugiés.


Comment devons-nous comporter vis-à-vis de l’étranger toujours nouveau pour nous sentir «chez nous» dans le présent? Quand la liberté «occidentale» ne prévaut-elle plus sur tout le reste? Où la loi et l’humanité entrent-elles en conflit? Et comment les personnes qui travaillent pour un système gèrent-elles ces zones grises entre devoir vis-à-vis de l’État et implication émotionnelle?

Trois figures féminines – des «hôtesses de l’air» dans l’espace abstrait d’un vol spécial – symbolisent l’apparente universalité d’une loi. Si elles irradient au départ la certitude et la froideur, elles perdent au fil de l’histoire leur statut de déesses que rien n’atteint pour devenir des créatures fragiles, imparfaites et rongées par le doute. Car la maîtrise des représentantes de la loi est ébranlée par une «infidèle à la loi». Cette hôtesse de l’air ne ressemble pas à ses sœurs glacées, elle est l’incarnation de leur (mauvaise) conscience. Elle suscite un sentiment de communauté identitaire et à d’autres moments, elle rappelle la mort qui menace – pas de perspective de tranquillité dans cette tête…


«La patrie est tiraillée entre sécurité et insécurité, protection et menace, proximité et distance, confiance et méfiance. La protection et la sécurité sont ébranlées par des chocs sans cesse renouvelés, ce qui empêche de se cramponner de manière sentimentale et naïve à ce que l’on a déjà. L’attachement est renforcé par ce qui est étranger et ne fait donc pas obstacle à l’ouverture au monde et à la libération de l’être humain.» Karen Joistens (Philosophie der Heimat)

Speedbelt est un nouveau collectif interdisciplinaire qui aborde essentiellement des sujets sociopolitiques. Les quatre femmes originaires de Suisse, d’Allemagne et de Croatie qui se sont rencontrées lors de leur Master en théâtre à Berne forment un groupe multiforme. Du fait de leurs expériences professionnelles et artistiques très diverses, elles se complètent idéalement et la mise en commun de leurs talents leur bénéficie à toutes. Elles associent le théâtre à la danse et à la musique et renforcent l’expérience visuelle à l’aide de vidéos et de projections. La collaboration ne répond pas à des structures hiérarchiques établies et s’organise en fonction des projets.

No items found.
No items found.