Anne Rochat / L'Association Fargue

Quoique je fasse, je proteste

Description du projet

"Je refuse d‘être toujours sur mes gardes etcouverte, mal comprise et de susciter la méfiance.

Le dialogue comme mule du pouvoir. On peut etdoit continuer de parler, quoi qu’il arrive. Etre capable de comprendre lesrelations que nous entretenons avec les autres, L’élan vital quotidien  de l’ultime certitude.

J’ai cessé de croire que je suis différente.Je suis culottée et franchement coupable.

Girouette du sens."

(Extrait du texte)

 

Un espace scénographié tel un lieu d’exposition oùl’actrice se confronte à divers univers abstraits et tente de réactiver les œuvres par le mouvement, l’action et le texte. Un monologue qui ne raconte pas,qui n’est pas joué. Un scénario non narratif et non linéaire qui tente de confronter le corps et la pensée. Chaque scène se focalise sur un état particulier de perception. L’actrice puise dans ses expériences relationnelles multiples pour s’interroger sur son rapport au désir, au fantasme et à la sexualité avec un langage à la fois viscéral, cru et sensuel. Cette œuvre théâtrale tente de s’ouvrir à la nudité de la conscience pour se détacher du corps mental.

No items found.
No items found.